linkedin Skip to Main Content
C'est nouveau ! CoderPad Play pour des événements d'entreprise qui font la différence.
Retour au blog

Recrutement tech : 5 conseils pour renforcer la collaboration entre vos équipes RH et IT

- Recruter des développeurs

Pour constituer une excellente équipe de développeurs, une collaboration efficace entre vos équipes RH (chargés de recrutement) et IT est essentielle. Or, les spécificités et objectifs propres à chaque équipe tendent souvent à entraver cette collaboration nécessaire.

Malheureusement, le manque de concertation entre équipes RH et IT peut entraîner des pertes de temps, susciter des malentendus et avoir un impact négatif sur l'expérience candidat. 

Nous avons donc demandé à un panel de responsables IT et RH de partager leurs bonnes pratiques pour recruter les meilleurs profils tech. 

Voici les 5 conseils qui sont ressortis de cet échange.

Se mettre d’accord sur le profil recherché

Il est absolument essentiel de s’accorder, dès le départ, sur le profil du candidat idéal. 

Clarifiez vos attentes concernant les compétences, les technologies et le niveau d’expérience souhaités. Dressez précisément le profil-type d’un bon candidat, d’un mauvais candidat et du candidat idéal. Sur quoi serez-vous intransigeant ? Quelles concessions êtes-vous prêt à effectuer ? À quoi ressemble une journée type à ce poste ? 

Nathan Sutter et Vanessa Gregg sont formels : selon ces deux experts, il est essentiel que les services IT et RH prennent le temps de se concerter pour valider ensemble les offres d’emploi, avant de commencer à rechercher des candidats. 

Les deux parties doivent décrire précisément, avec réalisme et arguments à l’appui, le profil qui leur semble le plus adapté (en termes de compétences, d’expérience, de potentiel d’apprentissage, etc.) au regard des objectifs de l’entreprise et des réalités du marché. 

"Il est essentiel de commencer par bien définir l’offre d’emploi, en l’axant sur les vrais besoins de l’équipe. Tout le reste est un plus." 

Vanessa Gregg, Account General Manager du service IT chez Telus International

"Lorsque je participe à des sessions de travail avec nos chargés de recrutement pour revoir ensemble des offres d’emploi que j’ai rédigées, je réalise souvent que tel ou tel point n’est peut-être pas essentiel ou que je devrais aborder tel ou tel besoin sous un autre angle. Ces sessions me sont toujours utiles pour bien cerner le type de candidat qu’il me faut, tout en me fixant des objectifs réalistes." 

Nathan Sutter, Global VP of Engineering chez CoderPad

⏯️ Extrait : Nathan Sutter et Vanessa Gregg dressent la liste des meilleures pratiques à adopter pour s’accorder sur une offre de poste réaliste

Placer l’expérience candidat au coeur du processus

L’expérience candidat devrait être une priorité commune, à soigner à tout prix dans le cadre de votre processus de recrutement. 

Hélas, cette expérience ne peut être optimale si équipes IT et RH ne sont pas sur la même longueur d’ondes. 

Sara Ali affirme que l’absence ou le retard à un entretien technique est le signe de mésentente le plus fréquent et le plus dommageable qu’elle ait observé au cours de sa carrière. 

"Quand je repense aux pires signes de discorde que j’ai pu constater, je dirais qu’ils découlent tous d’un manque de hiérarchisation des priorités entre les équipes. Alors que les entretiens constituent indéniablement, il me semble, le nerf de la guerre en matière de recrutement, tous les cas les plus désastreux que j’ai observés concernent justement l’absence d’un recruteur, d’un ingénieur ou d’un responsable IT à un entretien.

Je pense qu’il n’y a rien de pire pour nous, équipes RH, mais aussi pour les équipes IT et les candidats, que l’absence d’une personne clé à l’entretien." 

Sara Ali, Engineering Recruiting chez Hightouch

Dès lors, quels leviers actionner pour faire comprendre à quel point l’expérience candidat est importante ? N’hésitez pas à tirer partie de données quantitatives et qualitatives. 

Plongez dans les statistiques, montrez à quelle étape du processus de recrutement les candidats tendent à se retirer, étudiez le temps qu’il leur faut pour aller au bout de la démarche, etc. Présentez tous ces chiffres aux équipes afin qu’elles puissent clairement se représenter le funnel de recrutement et qu’elles comprennent ce qui permettrait de l’optimiser. 

En outre, profitez de la moindre occasion qui se présente pour demander aux candidats leur retour d’expérience. Identifiez les problèmes (ou les points positifs !) récurrents et ajustez votre processus en conséquence.

⏯️ Extrait : L’impact négatif des absences aux entretiens selon Sara Ali

Instaurer la confiance

Aussi banal et abstrait que cela puisse paraître, la réussite de vos recrutements repose avant tout sur la confiance, la communication et le respect. 

Que vous soyez responsable RH ou manager IT, il est primordial que vous compreniez mutuellement vos rôles respectifs. Les recrutements de profils IT vous concernent autant l’un que l’autre, car vous poursuivez le même objectif : optimiser votre produit/solution et avoir un impact positif sur l’entreprise. 

"Je tâche de m’assurer qu’il y a de l’adhésion des deux côtés. Les équipes techniques [doivent comprendre que] le service recrutement est là pour leur faciliter la vie, et non pour les enquiquiner et leur faire perdre leur temps : chaque recrutement est un processus très réfléchi, pour lequel nous devons bien cerner ce que vous faites au quotidien. Savoir qu’il y a de l’engagement des deux côtés est un vrai plus".

Sara Ali

Sara Ali conseille ainsi aux recruteurs techniques d’apprendre à bien connaître leur équipe IT : ses objectifs, ses difficultés, son organisation… Elle encourage les professionnels des RH à assister à des réunions techniques en tant qu’observateurs, à prendre quelques cours, à participer à des événements, etc. 

"Pour que la confiance s’installe entre équipes RH et IT, il faut d’abord apprendre à se connaître. Je pense qu’il est important de se percevoir comme un rouage, parmi d’autres, de l’entreprise pour laquelle on recrute. Selon moi, tout apprentissage sur l’autre se révèle forcément utile [...] Même si vous ne parlez pas le même langage, faites l’effort d’écouter et d’apprendre. Vos échanges avec des profils IT, en interne comme en externe, s’en trouvent alors grandement facilités." 

Définir ses indicateurs de réussite

Une autre manière de favoriser l’alignement entre responsables RH et IT est de définir clairement les indicateurs de réussite et les attentes. 

Les deux parties doivent s’accorder sur les objectifs poursuivis et sur ce qui est attendu de chacun en termes d’actions, de collaboration, de calendrier, de résultats, etc.

Par exemple, l’objectif final des deux parties ne se limite pas à lancer une offre et à ce que celle-ci soit acceptée. L’objectif est de trouver le bon candidat, pour le bon poste, grâce à un processus engageant et efficace. 

“Il est essentiel de définir des indicateurs de réussite précis. Votre objectif ne doit pas se limiter à ‘remplir ce fauteuil vide pour que mon équipe soit au complet’, ce qui n’est certainement pas un bon indicateur de réussite [...] Quels résultats attend-t-on de cette embauche ? [...] C’est avec cette question que j’aime lancer chaque recrutement au sein de mon équipe. Car si l’on n’y répond pas dès le départ, tout le reste devient plus difficile.”

Nathan Sutter

Vanessa Gregg insiste en outre sur le fait que la réussite d’un recrutement ne se mesure pas le jour de l’embauche, mais un, deux, trois, voire six mois plus tard. Les équipes RH et IT doivent toutes deux chercher à recruter des développeurs qui vont rester dans l’entreprise et s’y épanouir. 

"La réussite ne consiste pas simplement à trouver le bon candidat. Il faut trouver un candidat qui va pouvoir évoluer au sein de l’entreprise et qui voudra y rester [...] Nos questionnements sont : ‘Cette personne va-t-elle quitter le navire au bout de trois mois ? Va-t-elle répondre aux attentes de ce poste ?’ Si l’on se trompe, alors la confiance qui s’était installée s’effrite. 

Pour moi, la réussite d’un recrutement se mesure au bout de six mois. A-t-on embauché le bon profil ? La nouvelle recrue s’est-elle bien imprégnée de la culture d’entreprise ? Contribue-t-elle à la réussite de son équipe ? Si oui, alors on peut considérer cela comme un recrutement réussi, et l’on pourra reproduire le même processus la fois suivante.”

Vanessa Gregg

En termes de collaboration, il est important d’exprimer clairement ses engagements et ses attentes. Qu’est-ce qu’un retour constructif ? Quels délais sont acceptables ? Une communication transparente et un engagement mutuel sont la base d’une communication réussie. 

⏯️ Extrait : Le point de vue de Gerardo Tobar et Vanessa Gregg sur ce qui définit un retour constructif dans le cadre du processus de recrutement.

Utiliser des outils dédiés

Certains outils peuvent se révéler extrêmement utiles pour booster votre processus de recrutement IT. 

Il faut toujours chercher à rationaliser ce processus. Et de bons outils peuvent vous y aider.

Il peut s’agir d’optimiser vos méthodes de reporting et d’analyse, d’automatiser certaines étapes du processus et/ou de mener des tests et des entretiens techniques de haut niveau

Les responsables RH et les managers IT qui recrutent doivent continuellement s’aligner sur l’usage de ces outils et sur l’interprétation de leurs résultats, afin d’en tirer le meilleur parti et d’éviter tout malentendu. 

Si vous utilisez CoderPad Screen pour vos tests techniques, par exemple, nous vous recommandons d’impliquer votre équipe IT dans la création et la calibration des tests. Mettez-vous bien d’accord sur les compétences que vous cherchez à tester, sur le score minimum que doivent atteindre les candidats pour être retenus (selon les paramètres et le niveau de difficulté du test), sur les signaux d’alerte à repérer, etc.

⏯️ Extrait : Discussion sur les outils à disposition et comment les utiliser au mieux.

Une bonne collaboration entre responsables RH et IT est indispensable pour constituer une équipe de développeurs performante. Si RH et IT ne sont pas sur la même longueur d’ondes, tout le processus s’en trouve affecté : pertes de temps, malentendus, mauvaise expérience candidat… allant jusqu’à de (très) coûteuses erreurs de recrutement. 

Nous espérons que les conseils partagés par nos formidables invités de chez Hightouch et Telus International vous aideront à optimiser la collaboration entre vos équipes RH et IT afin de garantir la réussite de vos futurs recrutements techniques !